15 Feb 2013
February 15, 2013

COMMUNIQUÉ PAR NYCOLE TURMEL (NPD)

0 Comment

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
28 janvier 2013

AVORTEMENT: LA LIBERTÉ DES FEMMES DE CHOISIR DOIT ÊTRE PROTÉGÉE – Le Canada souligne aujourd’hui les 25 ans de l’affaire Morgentaler, qui a décriminalisé l’avortement

OTTAWA – À l’occasion du 25e anniversaire du jugement historique de la Cour suprême dans l’affaire Morgentaler, le Nouveau Parti démocratique tient à réitérer son engagement formel à protéger la liberté des femmes à procéder à un avortement sécuritaire si elles le désirent.

«La plus haute cour du Canada a conclu que de limiter l’accès à l’avortement était inconstitutionnel, puisque cela privait les femmes de leur liberté et de leur sécurité, a dit Nycole Turmel (Hull-Aylmer). Les néo-démocrates soutiennent toujours ce jugement et nous sommes fiers de continuer à défendre le droit et la liberté des femmes canadiennes à choisir.»

Les conservateurs ont souvent tenté de contourner le jugement de la Cour suprême. Depuis 2006, leurs députés ont lancé cinq initiatives législatives s’attaquant au droit à l’avortement en prétextant vouloir protéger les fœtus. L’an dernier, deux de ces projets ont été soumis à la Chambre des communes. Il faut d’ailleurs se souvenir que l’ancien premier ministre conservateur Brian Mulroney a tenté, en 1990, de faire emprisonner les docteurs pratiquant l’avortement chez des femmes dont la santé n’était pas à risque.

La députée rappelle qu’en 1966, les avortements clandestins étaient la principale cause d’hospitalisation chez les femmes canadiennes. «Toute ma vie, je me suis battue pour les droits des femmes, indique Mme Turmel. Je ne renoncerai jamais à l’équité salariale et au droit des femmes de choisir.»